Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jv dit Jyvais

UN Notre ParfumCinq garçons dans le vent …de la réussite

Une chronique de Pascal Leleu


Troisième chronique hebdo de votre terroriste de la plume axée sur les professionnels dieppois. Aujourd’hui, j’étudie le cas de cinq playboys normands, qui, à peine fini de limer leur baggys sur les bancs de la fac, ont décidé de prendre le mike et de partir à l’assaut des cœurs et des beats. Cinq jeunes garçons, musiciens motivés, qui ont remis leurs âmes au service du hip hop et du jazz, car,rappelons le, artiste,même musicien…c’est un métier au même titre que vendeur de bière ou banquier honnête.

UN Notre Parfum (2)Rendez-vous était convenu en cette magnifique soirée ensoleillée du 14 aout avec nos cinq rappeurs dieppois afin d’assister à une de leur répétition. J’avais préparé ma panoplie de Killer : un pantacourt treillis rivaldi, un sweet-shirt 2 high, une paire de sneakers, ma mythique casquette kangol et un double CD live de Benny.B . Ils vinrent me chercher dans une petite voiture rouge alors que je m’attendais, au minimum, à une BMW aux jantes chromées : ça commençait déjà mal. Je me retrouve ensuite dans une maison cossue au milieu d’instruments (même pas de platine vinyle ni de beat box !!!), pas une seule taspé comme fan, ni cognac, ni affiche de Tupac Shakur, ni même de substances illicites : ça continuait encore plus mal. Et là, une note de synthé, quelques roulements de grosse caisse, une basse diablement groove et deux fils de bonne famille déversant la poésie de leurs flows au micro me font comprendre en deux temps trois mouvements que, dans le rap, on ne nique pas nécessairement les forces de l’ordre.

UN Notre Parfum (3)Un Notre Parfum : cinq jeunes poètes plein d’ambitions, de rêves, et d’envie de progresser ensemble. Mezzo et Simon, les deux voix (électriques et non électorales), du groupe se sont rencontrés en classe de 1èreau lycée Jehan-Ango, ciment de l’intellect dieppois, et, six ans après, ils sont encore là (cf : NTM), prêts comme jamais à faire péter les watts. A l’époque, Mezzo vendait déjà des tee-shirts sur Dieppe, pour un collectif de rappeurs havrais : la Boussole. Jérome (basse) faisait partie quant à lui d’une association organisatrice d’évènementiels à la faculté de Mont-Saint-Aignan lorsqu’il rencontra Vincent (claviers) et lui proposa une union musicale. 2 + 2, sans prendre de boulier, il manque Alexis (batterie) qui fut convoqué un peu plus tard : l’essence du parfum venait de naitre, caressant de ses effluves le nez des fins connaisseurs de beats (attention, pas de jeu de mots, on est pas chez Patrick Sébastien) .

Qualité oblige, carton plein immédiat. Ces cinq poètes participent à un tremplin musical dieppois, le remportent, ce qui les propulse directement sur la scène de Rock and Caux début juillet. Le même jour (on se croirait dans un conte de fée urbain), le hangar 23, grande salle de concert rouennaise, les contacte afin d’assurer la première partie d’un des plus illustres rappeur jazzy français, Hocus Pocus. Cela tombe bien, c’est prévu pour le 4 novembre 2010 et, ce jour-ci, le groupe fêtera sa première année d’existence officielle. Avant cela l’effluve de parfum se transportera le 4 septembre à Poix de Picardie, en live, pour un festival international de montgolfières. Le 24 et 25 juillet, ils enregistraient trois titres au studio Musique au Pré 0, Forges-les-Eaux, trois tubes en puissance disponibles sur leur Myspace. Selon leurs dires, un studio d’enregistrement hautement recommandable donc…musiciens n’hésitez pas à faire travailler les professionnels locaux.

Que dire de plus ? Comme les jeunes groupes, ces gentlemen cherchent un local de répétition fixe et des sponsors privés et publics afin de pouvoir continuer à consolider leurs rêves …et, croyez moi, ils n’en manquent pas, tout en restant très concrets dans leur démarche artistique. Ils viennent même de créer leur propre association, Le Son Deux Vies, car, dans le rap , on n'aime pas les jeux de mots. Et valent mieux des jeux de mots tôt que des jeux de mots tard !!!!!

Vous pouvez retrouver ces incroyables talents sur Facebook, My Major Company, sur Myspace et, of course, régulièrement sur jyvais.org et bientôt en concert dans notre belle ville, du moins je l’espère.

Voilà, à la semaine prochaine, sauf si je suis viré, mort, chômeur, ou manchot. Et bonjour à tous les patrons d’établissement qui ont un mal de chien (excuse moi mon bouledogue pour l’expression) à financer un concert chez eux…Aie Caramba

 


Crédit Photos : Scal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sca 18/08/2010 16:52



Ps de quoi simon et n'hésiter pas à m'appeler c'est toujours un plaisir



Simon-Un Notre Parfum 18/08/2010 15:36



Merci encore Scal !! A très bientôt camarade.



Blind Régis 17/08/2010 13:46



L’article sur le rap normand apprend que le dieppois ne Nike pas forcément les forces de l'ordre, Cela indique qu'il s'agit d'un genre musical à part entière et non pas d'une posture, voire d'une
imposture. Avec j'y vais, j'y apprends plein de trucs complets sur la vraie vie dieppoise. Y'a pas ka paris kisse passe des truks.




scal 17/08/2010 00:31



allez courez voler en voiture jet privé ou helicoptere ou mème en mongolfière le 4 septembre.Ne louper pas ze groupe dieppois,aprés ouaille note bien sur le groupe de scal!!! Et encore, je suis
mème pas sur qu'ils ne m'éclatent pas .Alors pourquoi pas un duo fusion rock rap avec ces bombes de talent.Propositio à étudier et vivement l'album de l'année et la gloire.allez souquez ferme les
petits gars et longue vie au parfum autre