Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jv dit Jyvais

 

tiel langloisCe billet de Myrisis met superbement en valeur un créateur qui mérite ce bel hommage, Tiel, dont l'exposition au Café Solo à Dieppe se termine le dimanche 8 août 2010. 

N'est-il pas temps de lui rendre visite? JV


Tiel Langlois : l'habilleur du mobilier

par Myrisis

tiel miroirAu Café Solo, le restaurant-disquaire de la rue de Sygogne, Tiel Langlois présente différents pièces de mobilier ancien qu'il habille de papiers recouverts de couche de vernis. Cela ressemble à des collages, mais ce ne sont pas de simples collages.
Tous les talents ont une histoire. Celle de Tiel commence par une passion :les montres, les photos de montres qu'il pioche dans les magazines et qu'il collectionne pendant des années. Un jour, bien sûr, il les découpe pour en faire un collage tout bête sur une feuille, feuille qu'il a d'ailleurs gardée. Mais le résultat ne le satisfait pas : il se dit qu'il aurait dû faire autre chose.
tiel table beatles blancDe là lui est venue l'idée de personnaliser une vieille table. C'est ainsi que l'on retrouve les fameuses photos de montres soigneusement découpées qui marquent le temps qui passe sur la table nommée "Le temps qui glisse" et sur quatre chaises bistrot elles aussi habillées de montres. Tiel pousse le détail de finition jusque dans le tiroir de ladite table qui s'ouvre sur une photo de montre Chanel qui vous regarde sur son heure arrêtée.
Le travail de Tiel est non seulement soigné mais aussi plein de poésie et d'humour comme le souligne les noms que portent son mobilier : "Console lunettes", table "Astrolable (adorateur des astres)" joliment recouverte de papiers zodiaques et ses chaises, table basse "Grands Pieds", console "La Terre" recouverte d'une main tenant un globe, sellette "Noir est ta couleur" dont le papier joue avec la lumière et le toucher, table bistrot "Beatles blanc"...
Tiel ne se contente pas de personnaliser des tables, il rhabille aussi les tiel table l'astrolobleencadrements de miroirs ("Miroir piqué" dont le cadre coloré au feutre vernis donne un effet cuiré) et de photos de Yann Pelcat ("Pluie de couleurs", cliché de gens sous la pluie qu'il a travaillé avec une marie-louise pour recréer une atmosphère à l'intérieur de laquelle l'encadrement métamorphose le cliché original : les gens ne se protègent plus de la pluie du ciel mais de la pluie de couleurs papier sépia qui les entoure).
Last but not least, Tiel compose des tableaux avec du papier d'emballage troué : cela donne "Première Fois" et un autre plus grand intitulé "Vague en carton d'une mère inconnue" tout en relief de densité. Sans oublier une série de boîtes Tiel table la terreà bonbons rondes recouvertes... de papier, baptisées d'une ribambelle de noms évocateurs : "Pour un regard", "Pour de toi à moi", "Pour une émotion" ...
Dernier clin d'oeil de cette visite, la pendule qui se reflète dans le miroir, seule façon de lire l'heure à l'endroit comme si le temps qui passe n'est qu'une illusion...

 

Crédit Photo : Myrisis pour les 5 illustrations de cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article