Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jv dit Jyvais

stephane charels devant l'Emprisepar Myrisis

Stéphane Charles est un autodidacte qui vient de la bande dessinée. Il expose les deux versants de son travail, des huiles figuratives et abstraites, dans les deux petites salles, au premier étage des Ateliers du Peintre, à Dieppe.

 

stephane charles terminusStéphane a commencé par peindre sa ville, Dieppe, d’après de vieilles gravures et des cartes postales anciennes. Peu à peu, il a incorporé dans ses toiles des détails inattendus presque saugrenus, des touches de fantastique voire d’onirisme à la manière des surréalistes «que les gens ne perçoivent pas toujours». Ce qu’il regrette un peu… 

 

 

 

 

 

 

 


 

stephane charles Le Petit VoyageurComme cette mer qui ondule à la façon d’un papier peint dans « la Tempête » ou «Marée basse», faisant un contraste saisissant avec ses falaises réalistes plongées dans une brume de chaleur. Ou ces bandes blanches signalant un passage piétons qui se soulèvent devant le pont tournant menant au Pollet du «Petit Voyageur».

Le Dieppe d’autrefois, on le retrouve dans une facture figurative qui se teinte de naïf, comme cette vue d’ensemble de la ville de «Made in Dieppe».

Dans une autre toile, le trait réaliste se fond et se confond dans un ciel à le Turner : c’est un chat blanc, perdu au milieu des déchets du port de commerce, qui regarde les gros bateaux à quai dans «Terminus». «Curieusement ceux qui apprécient ce tableau n’aiment pas le chat», précise l’artiste.

Dans une autre encore, le réalisme se mêle d’onirisme avec ce plan d’eau (qui n’existe pas) où nagent des cygnes, devant l’église Saint-Jacques de «l’Attente utopique» du personnage pensif assis sur un banc et son petit garçon qui joue au ballon.

 

Il y quelque temps, Stéphane s’est mis à la peinture abstraite : des labyrinthes, des méandres, des rubans qui stephane charles Créations’entrecroisent, des enchevêtrements. Ce qui lui permet de laisser libre cours à sa créativité. «En ce moment, je travaille une série de bleus, parce que je trouve que l’énergie du bleu est puissante. Ça donne une luminosité à la toile, ces mélanges de bleus différents.» Il a en projet de faire de grandes toiles abstraites avec beaucoup de choses dedans, «un fouillis d’abstrait». D’ailleurs Stéphane préfère l’abstrait : «C’est plus passionnant que le figuratif, car on n’est pas obligé de respecter les règles…»

 

Ses tableaux abstraits sont si différents qu’on pourrait penser qu’ils ne sont pas du même artiste. Et pourtant, à y regarder de plus près, on reconnaît le même coup de pinceau. Ils dominent son œuvre et sont exposés aux alentours, comme à Gisors ou dans l’Oise l’an dernier.

 

Dans le cadre d’Art’pentez, les œuvres de Stéphane Charles sont exposées du 3 au 31 août aux Ateliers du Peintre, (10, rue Desmaret, à Dieppe), les mardis et vendredis de 16 h 30 à 19 h et les mercredis et samedis de 14 h à 18 h.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

scal 26/09/2010 03:43



JE NE CONNAISSAIS PAS L'ARTISTE. Superbe travail