Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jv dit Jyvais

installation de Sari Myöhänen 2

Christian Merlhiot, "Une démarche ô combien audacieuse"

Les Blog Jyvais & Co tiennent à exprimer leur solidarité au réalisateur Christian Merlhiot. Affligés par la sordide et violente agression homophobe dont a été victime Christian Merlhiot dimanche à Dieppe, alors qu'il était venuà Dieppe présenter son film sur le procès d'Oscar Wilde, dans le cadre du Festival Diep, nous lui adressons nos voeux de prompt rétablissement et l'expression de toute notre sympathie. Nous publions ci-dessous l'article que venait d'écrire Myrisis. Le paragraphe consacré au réalisateur par notre contributrice prend, après coup, un sens d'autant plus aigü et pertinent. Jyvais&Co

 

DIEP, Festival de la Côte d'Albâtre 

dans le cadre du Festival Normandie impressionniste 2010

impressions sur un parcours marathon en six site, le vendredi 10 juillet

par Myrisis

 

marti folio 5Diep, du néerlandais "profond"; DIEP pour Dieppe International Expérimental Projets; Diep, comme un raccourci de la ville de Dieppe autour de laquelle s'est déroulé une série de six vernissages ayant pour fil conducteur l'impressionnisme.

A 16 h 30, au Centre d'information de la centrale nucléaire de Penly a lieu la projection d'un film de Christian Merlhiot mettant en scène un traducteur veillant à la version arabe d'extraits du procès pour homosexualité d'Oscar Wilde. Démarche ô combien audacieuse, choc des civilisations Orient-Occident.

A 17 h 30, au Château-Musée de Dieppe, la cérémonie d'ouverture a  lieu en présence des officiels : Sébastien Jumel, maire de Dieppe, Frédéric Eloy, Sabine Audigou, Guy Sénéchal, et Alice Schÿler Mallet et Philippe Terrier Hermann, commissaires du festival. Long discours pour présenter Diep, ou comment des artistes d’aujourd’hui peuvent à leur manière et avec des vecteurs de leur temps prolonger la démarche novatrice des impressionnistes.

vidéo d'Ange LecciaA côté de tableaux de maître sont exposées une vidéo d'Ange Leccia, mer en projection de vagues comme des jets d'eau perpétuelle, un sténopé (photo sans négatif) de Gabor Ösz, bord de mer rocheux d'un vert céladon intemporel où toute vie semble impossible, et d'une vidéo d'Andy Gillet et Philippe Terrier Hermann, visite en images très tableaux-photos stylisés du bois des Moutiers et de la propriété Arts and Crafts. Un buffet en plein air a été offert aux invités en contrebas du château d’où l’on surplombe la ville de Dieppe. 

A 19 heures, à la médiathèque Jean-Renoir, une vidéo de Simon Faithfull, façon d'un carnet de voyage, met en scène la rencontre inattendue entre des otaries et une station de pêche abandonnée des hommes quelque part en Antarctique :  impression floconneuse  de revanche de la nature sur le monde des hommes. 

groupe scolaire arques-la-batailleA 19 h 45, au groupe scolaire d'Arques-la-Bataille, bâtiment dont l'architecture signée Georges Thurin est inspirée du Bauhaus, Guy Sénéchal, maire d'Arc-la-Bataille, dit quelques mots sur les artistes exposés. Une salle est consacrée à Xavier Veilhan : un tableau pixélisé, façon mosaïque optique art, en aluminium laqué, figurant l'aiguille creuse d'Etretat est regardé par un groupe d'animaux uniformément gris éléphant, comme s'ils avaient été recouverts de cendres volcaniques. Une autre salle abrite les toiles de Marti Folio, très paysages "J'irai revoir ma Normandie", et les photographies impressions soleil couchant de Véronique Ellena.

A 21 heures, au Manoir d'Ango, à Varengeville-sur-Mer, dans la lumière déclinante de cette belle journée d'été, le grand étang accueille une installation de Sari Myöhänen : cubes flottants de couleur vive dérivant au rythme de la brise du soir. Dans la pénombre du colombier, une clé en néon vert fluo de Rada Boukova brille de son éclat surréel. Les écuries du manoir accueillent elles la vidéo d'Anri Sala ou l'apparition d'un cheval sans attelage immobile dans les lumières flashs des automobiles qui passent au loin. Dans une pièce octogonale, une installation de plumes d'Alice Schÿler Mallet crée comme un faux plafond vaporeux.

A partir 22 heures et jusque tard dans la nuit, le bois des Moutiers à Varengeville-sur-Mer résonne au son du bal électro bucolique de Jean-Michel Bertin et le Grand Bizarre. Au programme : musique cosmique, fumée brouillard, jeux de couleurs et d’eau dans la pénombre du parc à l’anglaise avec un bar de boissons payantes.

Xavier Veilhan animaux

sténopé de Gabor Ösz

 


Photo 1- installation de Sari Myöhänen à la mare du Manoir d'Ango (photo Myrisis)

Photo 2 - une toile de Marti Folio (photo Myrisis)

Photo 3 - vidéo d'Ange Leccia ((photo Myrisis)

photo 4 - Groupe scolaire Georges Thurin (photo Myrisis)

photo 5 -salle consacrée à Xavier Veilhan (photo Myrisis)

photo 6 - sténopé de Gabor Ôsz (photo Myrisis) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

letrangère 16/07/2010 21:51



je viens exprimer ma sympathie également pour le réalisateur agressé. Lamentable !


sinon j'ai tout raté de cette journée. zut alros ! ça avait l'air bien. il faut que je lise les programmes avec plus d'attention....



Jv dit Jyvais 16/07/2010 22:22



C'est bien que les gens réagissent à ce genre de choses... Sinon j'ai aussi raté la journée, mais c'est parce que j'étais pris ailleurs...