Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jv dit Jyvais

Le Royal DieppeChronique de pascal « Tchernia » Leleu

        Aujourd’hui 1er septembre, demain la rentrée et plein de mamans vont Le Royal Dieppepouvoir récupérer la télécommande tv dont elles avaient perdu le contrôle deux mois auparavant, entre le mari et sa coupe du monde et Gulli, fini Plus Belle La Vie. Fini également ce doux mois d’automne que fut Aout dans la ceinture des Seychelles dieppoises ( pour les chanceux qui ont passé la saison ici ). La météo, c’était quand même la fête de l’amer. Finis les burgers gras aux cabines sur la plage et les paréos à la bonne odeur d’huile de coco. Place à la destruction totale. Fini le cinéma Royal !!!

        Je passais, d’un pas léger, rue du Haut Pas quand une bombe explosa. En un instant, ce fut l’Irak transposé à ma vue, un enchevêtrement de planches, de gravats, de poutres métalliques, au milieu desquels gisait un graffiti du graffeur dieppois Konu. Un bombe commerciale venait juste d’éventrer l’ancien cinéma Royal. Un magnifique temple du 7eme art rendait l’âme au même endroit où une galerie marchande couverte allait repousser. Les engins de terrassement venaient de réduire à néant mon écran d’enfance, cent fois plus grand qu’une télé écran plat (comme le nom l’indique, c’est plat ).

         Né en Aout 1908, le bébé aurait eu 102 ans aujourd’hui mais il n’a pas dépassé le dolby stéréo et la 3D. C’est ici qu’enfant, assis par terre sur la moquette rouge, la salle étant pleine jusqu’au balcon, je m’étais passionné pour Walt Disney et Al Pacino, bien avant l’avènement de Marc Dorcel. C’est ici encore, lors des séances du cinéma de minuit le samedi à 23 heures (???), qu’adolescent boutonneux j’avais serré mes premières lollypop dans les bras et dans les toilettes ensuite. C’est encore ici que Dracula, Frankenstein, King Kong, les Charlots, Sergio Leone, Lino Ventura, Robert de Niro et tant d’autres artistes m’ont séduit la première fois et marqué de leurs empreintes. C’est enfin ici, que la  publicité pour les commerçants locaux était peinte sur le pendillon recouvrant l’écran, les tags de l’époque en quelque sorte…

         C’est ici que cet après-midi, l’oreille sensible aux fantômes, j’entendis les spectres de Bruce Lee et de Bela Lugosi  me susurrer, l’écho empli de larmes : « oh non, il ne nous ont pas tué pour nos remettre un Auchan sur le dos ».
        Ce soir, l’art peut se sentir triste, le 7ème art orphelin, une salle de Konu SCAL Royal (5)spectacle a rendu son dernier souffle. Jean mineur est dans la place, il reste seul témoin des dernières heures du Royal alors qu’il fut créé lors d’une séance photo mémorable entre les deux art-terroristes Konu et Scal. Le cinéma Royal est en fin de pellicule, il rend son dernier souffle, et la couleur passe au noir et blanc.
Et le rideau sur l’écran tombe….. 

 

voir également le blog de Scal : Scal Photo Island

 

Le Royal Dieppe

Commenter cet article