Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JV dit JYVAIS

TROUVEZ LE SCOOP :

? Les Anglais conduisent à gauche /OU/ La gauche gère à droite ?

 

Garer sa voiture à Dieppe n'est pas une sinécure et beaucoup d'emplacements centraux sont et restent payants même si, excellente chose, après une campagne menée par le Comité ATTAC Dieppe, la nouvelle municipalité a décidé de rétablir la gratuité sur le front de mer.

Mais qu'en est-il chez nos voisins, dans cette superbe et sympathique Ville de Brighton dont les animations artistiques et culturelles en particulier attirent chaque année de nombreux français? Les habitués savent que se rendre en voiture à Brighton, cela impose de surmonter deux épreuves majeures.

Première épreuve, la Manche. Celui qui part de Dieppe et se dirige allègrement en voiture vers Brighton se retrouve invariablement sous l'eau. C'est terrible, mais cela fait des siècles que ça dure, on devrait y être habitués. D'ailleurs la solution est toute trouvée : les Ferries qui, moyennant tout de même quelque menue monnaie, se font un plaisir de convoyer votre véhicule.

Seconde épreuve, les parkings payants à Brighton. Et là, c'est vraiment la mer à boire ! L'énorme multinationale NCP, spécialisée dans le parking et le parcmètre, a signé en 1982 un contrat avec la municipalité...de gauche. Elle exploite depuis cette date 5 gros parkings privés et contrôle (c'est le mot juste) le stationnement payant en ville.

Depuis l'an dernier le stationnement en ville est passé à une filiale qui s'est séparée de NCP.

Et voici qu'après des mois de négociation (neuf exactement) qui ont échoué, la Ville de Brighton va reprendre le contrôle de ses parkings après 25 ans de concession au privé!

Paul Elgood, conseiller libéral-démocrate se félicite de cette décision et espère que la municipalité en fera de même quand le contrat des parcmètres arrivera à son tour à échéance.

Commentaire désabusé du militant de gauche Tony Greenstein : dire qu'il a fallu que la Ville passe aux Conservateurs pour décider de reprendre en charge un service public que les travaillistes étaient prêts à laisser sans limites aux mains du privé...!

Mais les visiteurs s'y retrouveront-ils pour autant? Car les tarifs prohibitifs restent en vigueur.

Conclusion : aller à Brighton, oui, mais plutôt en train...

Question : et si le Labour laisse bientôt la place aux Tories, aux prochaines élections générales par exemple, ces derniers vont-ils re-nationaliser les chemins de fer ? Ah, ces British, ils roulent à gauche et font tout à l'envers, c'est pas chez nous qu'une municipalité de gauche ferait des ponts d'or à Veolia et autre Eurovia, n'est-il pas ?

 

voir aussi en langue anglaise : Brighton Car Parks back under council control

Commenter cet article