Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JV dit JYVAIS

undefined
L'ETAT EST-IL LIBERTICIDE ?

Le 5 janvier dernier, au Café Le Régent, Grande Rue à Dieppe, se tenait le Café Citoyen organisé par la Nouvelle Arcadie sur le thème « Faut-il avoir peur de la Chine ? ».

Les participants, pour la plupart des habitués de ce rendez-vous mensuel, chaque premier samedi de chaque mois, ont pu donner des opinions et informations autour de ce thème.

Les questions économiques, sociales, politiques, militaires, écologiques, sportives, culturelles sur l'immense Chine furent tour à tour abordées dans un esprit qui se veut « apolitique »(chose que je crois totalement impossible, c'est un avis personnel! JV) mais qui est en tout cas non-partisan, ouvert, on pourrait dire également démocratique et citoyen.

Ce Café Citoyen est en tout cas une très intéressante occasion d'échanger librement avec d'autres personnes sur une gamme de sujets variés décidés d'un commun accord et abordés de façon informelle autour d'une table de café : il n'y a qu'à payer une consommation.

Je souhaite que l'on passe le mot (clin d'oeil aux lecteurs dieppois!) pour le prochain Café Citoyen, le 2 février prochain à 16 h 30 sur le thème L'ETAT EST-IL LIBERTICIDE ? Venez nombreux, et pleins de bonnes intentions, le débat n'en sera que plus riche...

Chacun a le temps de se documenter, de réfléchir au sujet et d'apporter ainsi sa contribution. Mais, rassurez vous, les timides, on a également tout à fait le droit de se taire et d'écouter...

Le thème choisi pour ce deux février -est-ce purement accidentel ou cela provient-il de « l'air du temps »?- se trouve être depuis bientôt trois semaines au centre de discussions « citoyennes » spontanées dans presque tous les cafés de la ville et d'ailleurs par le biais d'une question très concrète : la prohibition du tabac dans les cafés. J'ai entendu quelques développements on ne peut plus carrés sur le thème « L'état tue les libertés » et de plus rares répliques en sens contraire. Qui voudra bien venir exposer son avis au Café Citoyen ?

Pour ma part, je voudrais apporter ici un élément à titre de contribution préalable, à savoir ce texte de Spinoza cité par l'excellent blog Paris Philo rédigé par des étudiants de Paris 8.

Mais n'est-ce pas dériver du Café Citoyen vers cette autre formule, qui se veut plus ciblée et exigeante sur le plan intellectuel, et qu'on appelle le « Café philosophique » ?

Mais ne pinaillons pas, la vérité est-elle, finalement, ailleurs que dans le verre : in vino veritas !

 

 

QUESTION DE LIBERTE 1/ La fin de l'Etat est la liberté selon Spinoza
Dans le chapitre XVI du Traité théologico-politique, Spinoza établit d'abord que le droit naturel de chacun, sensé ou insensé, s'étend aussi loin que sa puissance, ce qui établit le risque de la violence. Mais l'état de société, de même que la raison, sont naturels à l'homme. Le but de l'État est l'utilité commune. Pour que ne règne pas la violence anarchique, il faut que la force appartienne à l'État, au souverain (collectif ou individuel). Mais le pouvoir du souverain est borné par la puissance, qu'il est impossible que les sujets ne conservent pas, et qu'il est avantageux qu'ils conservent aussi grande que possible. pour ne pas devenir des automates. La liberté ne se limite donc pas arbitrairement. Elle ne peut se limiter que naturellement, par la réciprocité des puissances, et la recherche par chaque partie de son utilité propre. Or cette utilité propre ne peut être contraire à    [LIRE LA SUITE]



Commenter cet article