Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JV dit JYVAIS

 
POUR L'IDOLE DES JEUNES
c'est la consturbation totale


Johnny irait si mal, semble-t-il, selon des sources nombreuses, que nous avons été obligés d'inventer un néologisme rien que pour lui, la "consturbation", afin de décrire ce mélange atypique, contagieux et inquiétant de perturbation, de contrition et de mal-bouffe qui guette les fans et l'entourage de l'idole des jeunes  des quinquagénaires.
Heureusement, il y a sa vigilante et sympathique épouse pour veiller au grain (au grain de malte? Paraît-il  sa céréale de prédilection...d'autres préfèrent les cornflakes pour le breakfast). Et il y a Cécilia Sarkozy : sauvé!

 




Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Philippe Bilger !
lire ci-dessous


"Et Johnny dans tout cela, me direz-vous ? Lui, c'est le contraire. Là où Catherine Deneuve a fait du profane un nouveau sacré à notre mesure, fraternel et chaleureux, lui a laissé se déliter le sacré admiratif de ses fans et de ses compagnons d'âge par une gestion erratique de ses choix. Je n'évoque pas le fait qu'il a traité récemment Thierry Ardisson de "sale con" dans Télé 7 jours. "Con" est redevenu à la mode mais ce n'est pas le plus grave pour Johnny

Il me semble que depuis l'élection présidentielle, notre chanteur national ne sait plus trop comment et où donner de la voix, de l'opinion, du silence et de la parole. Ce n'est pas parce qu'il a soutenu Nicolas Sarkozy mais le fait que rapidement, il parte résider six mois par an en Suisse pour des raisons fiscales. Il y a la soirée du Fouquet's d'où il ressort fortement imbibé. Il veut être belge puis ne veut plus l'être, au p'tit bonheur la nationalité ! Johnny a du plomb dans l'aile et c'est très dommage. Car, sans rire, la déception ostensible ou subtile qui naît depuis quelques mois à son sujet ne touche pas qu'un formidable artiste qui ferait de n'importe quoi un chant à retenir mais une part de nous-mêmes. En tout cas pour ce qui me concerne, longtemps, en forçant le trait, j'ai pu placer Goldman et Johnny, quoiqu'aux antipodes, sur le même pied d'estime mais le premier a définitivement fait le trou ! Il faudrait qu'en dehors de son épouse, un tiers intelligent et clairvoyant reprenne le destin de Johnny en main pour refaire de lui l'idole des jeunes... et des moins jeunes. Il y a du travail à accomplir. Car le chanteur demeure magnifique mais l'homme a perdu du crédit.

Pour rire, l'idéal serait que Catherine Deneuve s'occupe de la carrière de Johnny. Ma religion est faite : cela irait mieux pour lui."

Commenter cet article