Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JV dit JYVAIS

DIVORCE ET COMMUNICATION

 

 

Quand « l'individu-client élit votre marque, c'est qu'il retrouve en elle un peu de lui-même ». Il faut donc « alimenter l'échange constamment, et ce sous différentes formes toujours surprenantes ».

Telle est la philosophie de ZMZ, l'agence de communication que Cécilia Sarkozy avait introduite auprès de son époux pour la campagne électorale de la Présidentielle.

Comme le déclare Cécilia Sarkozy à L'Est Républicain : « Ce qui m'arrive est arrivé à des millions de gens ». Toujours fidèle à son agence de communication préférée...

 

Pour Olivier Ihl, professeur de Science Politique et directeur de l’IEP Grenoble , spécialiste des politiques symboliques, auteur du livre Le protocole ou la mise en forme de l’ordre politique, qui répondait auxquestions de 20minutes.fr,la situation du couple présidentiel est déterminante dans la symbolique du pouvoir.


Parlant de l'image du couple présidentiel et de l'opinon, le Professeur Ihl répond : « Oui, car cette image est rassurante pour l’opinion, comme pour les autres gouvernants. C’est une mise en scène ordonnée de la puissance publique, qu’on soit d’accord ou pas sur le fond. »

 

Mais Cécilia Sarkozy n'a pas joué seulement un rôle « symbolique » dans la communication présidentielle. C'est elle qui a introduit le publicitaire François de la Brosse dans l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Celui-ci a alors pris en charge le site internet sarkozy.fr ainsi que NSTV, la chaine vidéo du site.


L'agence ZNZ, de François de la Brosse, qui organise les campagnes publicitaires de grandes marques, est spécialisée dans
« la conduite multipoplaire du mouvement » dans « un contexte stratégique mouvant ».

 

Quid de la communication de Sarkozy dans le contexte « mouvant » actuel ?

 

Nous avons interrogé les documents fournis en ligne par ZMZ Groupe et c'est édifiant : dans un « monde dur, dangereux et changeant », le client ne « compte plus que sur lui-même pour se construire ». On notera aussi « n'accorde que rarement sa confiance » et « ô combien difficile à fidéliser ».

 

 

 

Qu'en est-il de la « conduite multipolaire du mouvement » pronée par ZMZ ? « Dans une telle mouvance, il y lieu de conduire avec habileté les changements que doit entreprendre la marque »

 

ZMZ explique que « dans un contexte déstabilisant (...) votre produit ou vos services agissent comme autant de repères attractifs ou de soutiens effectifs ». Car « quand l'individu client élit votre marque (...)c'est qu'il retrouve en elle un peu de lui-même »

 

Conclusion : « Il y a lieu pour votre marque de ne pas faiblir dans cet échange d'énergie, de durer et donc de l'alimenter constamment et ce sous différentes formes toujours surprenantes ».

 

Comment ne pas constater que dans le contexte « mouvant et déstabilisant » du divorce, le « client électeur » est invité à s'identifier à Nicolas Sarkozy. Echange d'énergie ? Il n'accorde lui non plus que « rarement sa confiance » et est « ô combien difficile à fidéliser ».

 

 

Commenter cet article

Moa 19/10/2007 17:18

Hello J'YVAIS  ;-)Je me garderai de tout commentaire au sujet de l'article lui-même. Mais en le lisant, je ne puis m'empêcher de penser aux turpitudes d'un ancien président de la république,  de sa double vie,  et de ses mensonges, le tout financé par le contribuable.A ce sujet, les médias (qui savaient) furent particulièrement discrets.Je trouve plus sain que le divorce du couple Sarkozy soit annoncé clairement, et que les Français sachent. Ensuite, cela est du domaine de la vie privée et ne regarde personne.Bon week-end à toâ, à bientôt...Amitiés.